Projets

Les Réverbères de la Mémoire de Melik Ohanian, 2018

Art dans la ville
Les Réverbères de la Mémoire dans le parc Trembley
Melik Ohanian, Les Réverbères de la Mémoire, 2018 Photo: Sandra Pointet
Une œuvre à la mémoire commune des Genevois et des Arméniens, porteuse de messages universels et orientée vers l’avenir.

Le projet

La Communauté arménienne et la Ville de Genève, par le biais de son Fonds d’art contemporain (FMAC), ont travaillé de concert durant treize ans afin de réaliser une œuvre significative pour Genève. Le projet a débuté avec la votation par le Conseil municipal d'une résolution reconnaissant le génocide des Arméniens. Le processus de travail, marqué par des oppositions et de soutiens, a été long et complexe. La question de l'emplacement des Réverbères de la Mémoire a notamment longuement été débattue.

Au vu de la nature singulière et emblématique du projet, un concours a été organisé en 2010. Huit artistes genevois et internationaux ont été invités à participer, sélectionnés en fonction de leur expérience, de leur capacité à répondre aux thématiques particulières du projet et de leur notoriété dans le milieu de l’art contemporain. 

Le jury, composé d’experts du milieu de l’art contemporain et de représentants de la Communauté arménienne, s’est prononcé à l’unanimité pour le projet de Melik Ohanian, Les Réverbères de la Mémoire.

 

L'œuvre

Les Réverbères de la Mémoire rend hommage aux liens privilégiés des Genevois et des Arméniens, ainsi qu’aux fragments de leur histoire partagée depuis la fin du XIXe siècle. Le génocide de 1915-1917, perpétré par le pouvoir ottoman, a suscité une vive émotion et des actions de solidarité de la population locale, plaçant Genève et sa région comme foyer principal de la Communauté arménienne de Suisse.

Votée à l’unanimité par le Conseil municipal de la Ville de Genève en 2008, la réalisation de l’œuvre est une contribution, dans un esprit d’ouverture et de dialogue, au droit à la mémoire des peuples blessés. Chaque étape de sa gestation a marqué et nourri l’œuvre lui conférant plus de densité et de force.

Les Réverbères de la Mémoire s'articule autour de cinq considérations: vision d'exil, réverbération, diaspora et dispersion, psychanalyse du trauma. Neuf réverbères, uniques et distincts, chacun d’une hauteur de 8 mètres forment une constellation d’éléments espacés, à la fois dissociés et rassemblés, alliant forte présence, discrétion et respect de ce lieu de passage, de promenade et de rencontre.

Site des Réverbères de la Mémoire: Les Réverbères de la Mémoire / Ville de Genève (ville-ge.ch)

L'adresse

Parc Trembley

1218 Petit-Saconnex