Projets

«Laser-Klammer» de Gunter Frentzel, 1995 - 2019

Art dans la ville
Laser Klammer Théâtre Saint-Gervais Genève
Gunter Frentzel, Laser Klammer, 2019 Photo: Reto Toscano
«Laser-Klammer» (parenthèse laser) souligne les activités du bâtiment Saint-Gervais de sa lumière verte le long de la façade du bâtiment.

Le projet

En 2019, l’œuvre d’art originale créée en 1995 par Gunter Frentzel. «Laser-Klammer» est réactivée. Elle avait été conçue pour la réouverture de Saint-Gervais Genève, qui devenait une institution culturelle agissant dans le domaine des arts de la scène et de l’image en mouvement, choisie par un processus de concours sur invitation.  

L'œuvre

Afficher le contenu

Sculpture lumineuse qui s’affiche comme un «dessin» tridimensionnel au laser, «Laser-Klammer» épouse le bâtiment du Théâtre Saint-Gervais. «Cette sculpture laser, que j’ai conçue spécialement pour ce lieu, contient symboliquement par une parenthèse [Klammer en allemand] toute la diversité créative de Saint-Servais Genève», déclarait l’artiste en 1995. Un élément géométrique minimaliste découpe un espace de sa seule couleur verte, signalant dans le quartier de manière abstraite, réelle ou imaginaire, là où historiquement l’art s’est fait et se fait encore. L’œuvre est visible et invisible, fonctionnant ponctuellement; elle invite au déplacement pour être appréhendée dans sa totalité.

Au-delà de la fascination et du pouvoir évocateur que peut exercer le laser dans le domaine de la science, voire de la science-fiction, de la médecine ou de la cosmétique, l’utilisation qu’en propose l’artiste ne saurait être une fin en soi, mais un moyen pour  lui de traduire ses idées. Son œuvre vise la concision et l’ellipse: il se limite à un seul matériau, de forte puissance, à une couleur unique – le vert – pour des raisons techniques (c’était en 1995 la couleur la plus facile à produire et la plus visible), à une forme géométrique simple – une ligne brisée – et à un espace –  celui du bâtiment St-Gervais. L’œuvre est parfois visible, parfois invisible, selon la position du spectateur dans la ville, le moment de la journée et les conditions météorologiques

L’aspect expérimental de la technologie du laser appliquée à une installation d’art public pérenne, la maintenance exigée, et les coûts engendrés par le contrôle et les réglages fréquents de cette installation ont interrompre son fonctionnement en 2006.

L’arrivée d’une nouvelle direction à la tête de cette institution en 2018 a créé une nouvelle dynamique et l’opportunité de redonner vie au laser de Gunter Frentzel (décédé en 2017). Les importants progrès dans la technologie du laser et l’opportunité de modifier l’ancienne version à base de gaz argon, qui produisait un laser vert, par un procédé très récent  à base de diodes.

«​​​​​​​Laser-Klammer» revient s’inscrire dans l’espace public avec d’autant plus de force poétique qu’elle intègre désormais l’absence et la présence ; la sienne propre, après plus de vingt ans d’extinction, celle de l’artiste aujourd’hui disparu et toutes les créations liées au Théâtre Saint-Gervais.

Le lieu

Afficher le contenu

Théâtre Saint-Gervais

Rue de Temple 5, 1201 Genève

Saint-Gervais Genève a évolué d’un statut initial de Maison des Jeunes à celui d’une institution culturelle agissant dans le domaine des arts de la scène (Théâtre St-Gervais) et de l’image (centre pour l’image contemporaine), pour être finalement occupé uniquement par le théâtre.  Dans le but d’affirmer l’identité de l’institution ainsi que son caractère public et ouvert – l’architecture du bâtiment laisse peu apparaître la vocation culturelle de cette institution –, un concours artistique sur invitation est lancé en 1994.

L'artiste

Afficher le contenu

Né en 1935 à Berlin, Gunter Frentzel vit et travaille en Suisse depuis 1960.