Exposition
Collection vidéo

be part of

Terminé
Trois ronds noirs sur fond blanc
Photo: DR
Médiathèque du FMAC

Rue des Bains, 34
1204 Genève
Suisse

Tous publics
Première exposition du programme "slightly slipping on a banana skin", be part of est conçue comme un préambule, une mise en situation, une prise de parole.

Intervenant dans l’espace de la Médiathèque, sur un mandat de la Ville afin de mettre en valeur son patrimoine audiovisuel, ce premier projet situe son champ d’intervention et prend position au sein de son environnement.

Ouverte en 2009, suite à la fermeture du Centre pour l’image contemporaine (CIC), la Médiathèque du FMAC est un espace mixte qui regroupe la fonction de lieu d’exposition, de consultation et de conservation de plusieurs collections vidéo (celle du FMAC à proprement parler, à laquelle s’ajoute le Fonds André Iten – issu du CIC et le Fonds Christophe Chazalon – consacré à Chris Marker). Le FMAC constitue également un important soutien financier à la scène artistique genevoise, aussi bien pour la production que pour l’acquisition d’œuvres.

L’exposition be part of prend cette situation complexe comme point de départ, et entame une réflexion autour des notions de scène artistique et d’appartenance, des liens entre artiste et institution, artiste et public, artiste et marché de l’art. Sans prétendre épuiser ces questions abondamment traitées par la critique et la théorie, be part of présente différentes positions d’artistes qui s’interrogent tant sur leur propre pratique que sur le contexte dans lequel ils interviennent.

De manière souvent ironique, ces derniers décortiquent leurs relations à l’art et à l’institution, et mettent en évidence les jeux de pouvoir, de stratégie et de séduction à l’œuvre dans le milieu artistique. Déconstruisant le discours, ils recréent parfois une fiction qui leur est propre, comme une affirmation de leur position. Ces œuvres n’en sont néanmoins pas seulement autoréflexives, mais évoquent plus largement la question de l’appartenance à un groupe, les succès que l’on se souhaite, la possibilité d’être compris par les autres ou non.

Point zéro de la programmation, qui se tournera ensuite majoritairement vers l’extérieur en explorant des problématiques historiques, socio-politiques ou environnementales, cette première exposition est une manière de s’ancrer dans un contexte et de souligner l’ambivalence des relations entre pratique artistique, publics et lieux de diffusion.

Be part of, en être ou non – on pense à la scène de l’art, à l’institution, mais aussi à la collection. Avoir son œuvre dans une collection, a fortiori publique, est un fort marqueur de reconnaissance et l’institution joue (avec d’autres acteurs) un rôle d’arbitre dans la carrière artistique.

Afin de distordre ces processus, be part of est aussi l’occasion d’amorcer un projet à l’ouverture maximale, qui consiste en une collection temporaire d’images en mouvement. Lointain rappel du fonctionnement de la médiathèque du CIC, où les œuvres étaient souvent laissées en dépôt pour consultation, THE SSOABS COLLECTION accueillera pendant la durée de la programmation les œuvres de toutes les personnes, artistes ou non, qui souhaitent participer au projet, et s’engage à les rendre accessibles au public, en consultation à la Médiathèque puis lors de présentations publiques.

Ce projet à l’évolution organique prend son sens dans la participation des artistes et auteurs, dont il dépend entièrement – manière de déléguer les prérogatives de choix et peut-être d’inverser les rôles d’autorité.